AISPRID lève 4,6 millions d’euros pour accélérer le déploiement de ses robots intelligents agricoles

 

Logo Aisprid

 

Saint-Malo, le 30 juin 2021 – Spécialisée dans la conception de robots autonomes pour la récolte de fruits et légumes, AISPRID annonce la réalisation d’une première levée de fonds de 4,6 millions d’euros auprès de Demeter, GO CAPITAL et Breizh Up. Le tour de table est complété par ses partenaires bancaires. Une opération qui permettra à la startup bretonne d’accélérer le déploiement de sa solution, pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre à laquelle sont confrontés les producteurs.

Dirigeants Aisprid

Pierre-Edouard Hannoush – Nicolas Salmon – Morgan Kervoern

La solution AISPRID, une réponse concrète aux problématiques de récolte des producteurs

 Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’agriculture raisonnée et à une alimentation à base de produits locaux. Malgré la demande, les producteurs sont nombreux à faire face à une pénurie de main-d’œuvre, du fait de la pénibilité du travail de récolte dans les champs et sous les serres.

C’est pour pallier ce manque de ressources humaines qu’AISPRID a vu le jour. La startup, basée à Saint-Malo, est dirigée par Nicolas Salmon, Pierre-Edouard Hannoush et Morgan Kervoern, ingénieurs de formation. Leur spécialité : la conception de robots pour la récolte de fruits et légumes, à commencer par les tomates grappe.

L’équipe d’AISPRID s’engage à répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux, qui résonnent tant chez les producteurs que les consommateurs :

  • Œuvrer pour la souveraineté alimentaire ;
  • Limiter la dépendance à l’importation ;
  • Diminuer l’impact environnemental lié au transport ;
  • Réduire les tâches pénibles sur les exploitations agricoles ;
  • Encourager l’agriculture locale et raisonnée


Un projet fort pour l’agritech en Bretagne

Cette solution innovante, qui mêle robotique et intelligence artificielle, a déjà séduit plusieurs acteurs de l’écosystème breton. Ainsi, AISPRID a réalisé une première levée de fonds de 4,6 millions d’euros auprès de Demeter, GO CAPITAL et Breizh Up (fonds d’investissement de la Région Bretagne soutenu par le Fonds Européen de Développement Régional et géré par SOFIMAC Innovation). Le tour de table est complété par ses partenaires bancaires historiques — BPGO, Caisse d’Epargne, BNP, Crédit Mutuel de Bretagne et Bpifrance.

Nicolas Salmon, co-fondateur et CEO d’AISPRID, résume : « Les solutions robotiques pour la récolte de précision sont peu nombreuses voire inexistantes, du fait de la haute technicité requise pour aboutir à un produit commercialisable. Cette levée de fonds nous donne les moyens de notre ambition, et nous permet de répondre au plus vite à l’attente forte des producteurs vis-à-vis de notre offre« .

Concrètement, grâce à ce financement, l’équipe pourra poursuivre la mise au point et le déploiement des premiers robots sur le marché, accélérer les programmes de R&D et préparer l’industrialisation puis la commercialisation de la solution à grande échelle. Un vrai challenge, dont la résolution est guettée par les acteurs et utilisateurs de la robotique agricole.

La parole aux investisseurs

Geoffroy Dubus, Demeter (Partner) : « L’équipe d’AISPRID, très expérimentée en intelligence artificielle et en robotique, a développé une offre adaptée aux besoins des producteurs de fruits et légumes sous serres. Nous sommes heureux de pouvoir les accompagner dans le développement de cette société, qui permettra de renforcer le maraîchage local et ainsi réduire l’empreinte carbone en relocalisant la production. »

Frédéric Le Guillou, GO CAPITAL (Chargé d’investissement) : « Nous sommes ravis d’accompagner AISPRID, dont les innovations contribuent au soutien d’une agriculture locale et compétitive. Nous avons été convaincus, chez GO CAPITAL, par l’agilité de l’équipe et par sa capacité à développer une entreprise ambitieuse, dont l’expertise renforcera davantage la notoriété de notre filière agricole. »

Stéphane Lefevre-Sauli, Breizh Up (Directeur d’investissement chez SOFIMAC Innovation et chargé de la gestion du fonds) : « Breizh Up est très fier de participer au développement de cette jeune startup bretonne basée à Saint-Malo. Cette solution robotique va permettre de répondre aux enjeux de demain pour l’agriculture locale en matière de productivité, de qualité pour le consommateur, de gaspillage alimentaire et de réduction de la pénibilité au travail. Elle va également contribuer à une meilleure transmission et pérennisation des exploitations maraîchères. »