Ecovelo, fournisseur de solutions de vélos libre-service hybrides, lève 2 M€ auprès de la Banque des Territoires, GO CAPITAL et Parthal

 

 

Nantes, le 05 mai 2020 – Ecovelo boucle une levée de fonds de 2 M€ auprès de la Banque des Territoires, GO CAPITAL (via le fonds OUEST VENTURES III) et Parthal. L’opération est couplée à une levée de dette bancaire à hauteur de 1,3 M€. Grâce à ce financement, l’entreprise nantaise qui conçoit et fournit des solutions clés-en-main innovantes de vélos libre-service hybrides, entend accélérer son développement auprès des collectivités territoriales et des opérateurs de transport.

Ecovelo propose une gamme de produits diversifiée destinée aux collectivités. Simple, rapide, accessible et flexible, les vélos libre-service hybrides fonctionnent avec ou sans assistance électrique et avec ou sans borne de stationnement intégrée. Ecovelo a adapté son approche aux petites et moyennes collectivités locales sur tout le territoire français pour s’adapter aux particularités des zones de petite ou moyenne densité. L’entreprise entend contribuer à la structuration de cette stratégie coordonnée de la mobilité douce et de l’intermodalité avec les systèmes de transports collectifs sur tout le territoire.

De nombreuses collectivités ont déjà fait confiance à Ecovelo en très peu de temps : Reims, Bourg-en-Bresse, Niort, Agen, La Baule, Marseillan, Biarritz, Tarbes-Lourdes, Calais… ce sont au total près de 20 donneurs d’ordres qui ont été séduits sur les deux premières années.

Une levée de fonds pour renforcer la position d’Ecovelo

Cette levée de fonds permettra à la société d’étendre la gamme de ses solutions en introduisant, notamment, un vélo à assistance électrique de plus grande autonomie, des évolutions sur les systèmes de bornes et des fonctionnalités logicielles augmentées. Ce financement permettra également à Ecovelo d’augmenter ses capacités de production et de réduire ses délais de déploiement.

La société entend aussi renforcer son développement commercial sur les villes moyennes ainsi que la commercialisation de son offre à destination des grandes entreprises ayant des besoins de mobilité de proximité (par exemple pour les entreprises ayant des sites de production sur des grandes surfaces ou pour les professionnels de l’immobilier ayant des contraintes de places de parking).

Ecovelo, une réponse active à la nécessité d’une mobilité durable

La reprise de l’activité économique post-Covid19 nécessite de déployer rapidement des modes de transports facilitant la distanciation sociale tout en réduisant l’impact sur la voirie. Par ailleurs, les obligations liées à la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) récemment promulguées permettent aux territoires d’offrir de nouveaux services pour la mobilité du quotidien.

Le développement du vélo en France est un axe fort de la loi d’orientation des mobilités (LOM) prévoyant notamment 50 M€ par an alloués aux aménagements cyclables, une indemnité vélo de 400 € par an et par salarié (généralisation de l’IKV – Indemnité Kilométrique Vélo), la création de parcs à vélos sécurisés autour des gares, la généralisation des contresens cyclables, etc. Le vélo, lorsqu’il est proposé en libre-service, permet aux Territoires de compléter et consolider leur offre de transport tout en offrant une solution nouvelle pour les petits déplacements et les trajets de nuit. Les impacts sanitaires, économiques et environnementaux de l’usage du vélo sont positifs et transversaux, ils accélèrent la mutation de la mobilité urbaine vers une mobilité plus active et durable.

En traitant ces enjeux environnementaux et sanitaires par le biais d’une gestion tactique de la voirie pour les transports publics, le vélo en libre-service devrait s’imposer durablement comme un outil nécessaire et performant des politiques territoriales.

Pour Sébastien Bourbousson, fondateur et président d’Ecovelo (Human Concept) :

« Nous avons trouvé nos clients, fait la preuve de notre valeur ajoutée et de l’utilité de notre différence pour mieux répondre au besoin des petites et moyennes collectivités. Nous avons un modèle économique rassurant, et nous avons les bons partenaires pour nous accompagner dans cette aventure qui prend de l’importance jour après jour. Nous ressentons une certaine urgence à déployer nos solutions. Cette opération de financement s’inscrit dans la logique de notre stratégie et consolide notre histoire, j’en suis ravi. »

Pour Jérôme Guéret, directeur d’investissement de GO CAPITAL :

« La mobilité douce constitue une alternative de plus en plus crédible au regard des enjeux actuels de notre société. En effet, les problématiques de pollution, de coût des transports ou encore actuellement de distanciation sociale liées à la crise sanitaire sous-tendent des tendances de mobilité plus responsables. En seulement deux ans, Ecovelo a déjà su s’imposer auprès d’une vingtaine de donneurs d’ordre. Notre investissement aux côtés d’Ecovelo a pour objectif de permettre à cette solution de se développer auprès d’un plus grand nombre de métropoles et de villes de moindre densité. »

Pour Pierre Aubouin, directeur des Investissements Infrastructure et Mobilité de la Banque des Territoires :

« La Banque des Territoires a souhaité accompagner le développement d’Ecovelo car elle considère que le déploiement territorial de solutions de vélos en libre-service fait partie des ingrédients indispensables à la généralisation d’usages de mobilité plus intermodaux et plus durables. Ecovelo propose une solution simple, rapide, accessible et flexible, c’est-à-dire adaptée à une phase prolongée d’expérimentation. Cette solution est particulièrement adaptée aux petites et moyennes collectivités locales sur tout le territoire français, comme par exemple celles relevant du programme Action Cœur de Ville ou des villes à forte vocation touristique. »

Pour Philippe Jusserand, directeur régional de la Banque des Territoires Pays de la Loire :

« Avec cet investissement dans Ecovelo, nous agissons à la fois au bénéfice de territoires plus durables et plus attractifs, en complétant nos solutions durables pour la mobilité au service des agglomérations et des villes dites moyennes du dispositif Action Cœur de Ville, et en accompagnant le développement d’une entreprise nantaise, issue de l’écosystème local. »

**

A propos d’Ecovelo

Créée en 2013, Ecovelo intègre toute la chaine de valeur autour de la mise en place de vélos en libre-service dans les villes ou les entreprises, sous forme d’une technologie unifiée et embarquée sur divers équipements et véhicules, le tout couplé à des solutions logicielles développées en interne qui permettent aux opérateurs d’agir vite et bien. La société propose également aux entreprises de cofinancer la pratique du vélo par le biais du sponsoring publicitaire ou des plans de mobilité. Le siège est implanté à Nantes. www.ecovelo.com

A propos de GO Capital

GO CAPITAL est une société de gestion indépendante gérant des fonds d’investissement en capital-amorçage et en capital-risque pour plus de 200 M€ et intervenant dans des sociétés innovantes technologiques basées dans l’Ouest et le Centre de la France. GO CAPITAL assure la gestion de 5 FPCI (GO CAPITAL Amorçage I et II, Ouest Ventures II et III et Loire Valley Invest). Depuis sa création, GO CAPITAL a investi dans plus de 100 entreprises essentiellement dans les domaines du Digital, de la Santé et de la Transition Énergétique. Le fonds Ouest Ventures III, qui investit au sein d’Ecovelo, réunit des entrepreneurs de l’Ouest de la France, Bpifrance, la Région Bretagne et la Région Pays de la Loire, ainsi que des partenaires bancaires (BNP Paribas, BPGO, CIC Ouest, CM Arkea). www.gocapital.fr

A propos de la Banque des Territoires

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et au plus près d’eux.

Pour des territoires plus attractifs, inclusifs, durables et connectés.

www.banquedesterritoires.fr ½  @BanqueDesTerr

A propos de Parthal

Parthal est une holding patrimoniale détenue par un ancien dirigeant d’entreprise, qui donne du sens à chacun des investissements retenus en portant une attention particulière aux critères environnementaux et sociaux.