HORAMA nomme un expert de renom à la tête de ses activités scientifiques

 

Paris, France, 4 mai 2020 – HORAMA SA, société française de biotechnologie spécialisée dans la thérapie génique pour le traitement de maladies génétiques rares en ophtalmologie, annonce aujourd’hui la nomination du Dr Ian Catchpole en tant que Directeur scientifique. Fort de plus de 25 années d’expérience dans la découverte et le développement de médicaments, Ian supervisera l’ensemble des activités scientifiques d’HORAMA.

Ian a travaillé pendant plus de 25 ans auprès de GlaxoSmithKline (GSK) et des entreprises à l’origine du groupe. Au fil des postes, il s’est forgé une excellente réputation, tant pour sa capacité à initier divers projets que pour ses qualités de leadership. Ces dernières lui ont notamment permis d’obtenir des soutiens et financements clés pour de nombreux projets, qu’il a lui‐même portés avec succès de la phase initiale jusqu’aux développement cliniques. Chez GSK, Ian a également été responsable des activités scientifiques, commerciales et stratégiques de plusieurs programmes, dans le cadre de partenariats avec des institutions universitaires et entreprises de biotechnologie. Il possède des connaissances approfondies dans de nombreux domaines, y compris l’ophtalmologie, la thérapie cellulaire et génique, la vaccination et l’immuno‐oncologie. Ian est l’auteur de plus de 40 articles scientifiques et l’inventeur de 17 brevets. Il est membre de la Royal Society of Biology (FRSB) et de la Society of GSK Fellows.

« Nous sommes ravis d’annoncer la nomination d’Ian au poste de Directeur scientifique. L’étendue de ses connaissances en matière de thérapie génique et son expérience concernant l’adoption de nouvelles approches  biopharmaceutiques en ophtalmologie clinique seront des atouts majeurs pour HORAMA. Nous sommes impatients de travailler avec lui, en vue de mettre nos produits de thérapie génique à disposition des patients atteints de pathologies ophtalmiques », commente Christine Placet, Directrice générale d’HORAMA.

« Je suis très honoré de cette nomination au poste de Directeur scientifique d’HORAMA. Je suis également impatient de contribuer à consolider le leadership de la société dans la thérapie génique en ophtalmologie, tout en continuant de faire avancer notre portefeuille de programmes cliniques et de fournir les meilleures thérapies disponibles aux patients atteints de dystrophies rétiniennes héréditaires », ajoute Ian Catchpole, Directeur  scientifique d’HORAMA.

Avant de rejoindre HORAMA, Ian a travaillé comme consultant en ophtalmologie, biopharmacie, thérapie cellulaire et génique, immuno‐oncologie, nouvelles thérapies et découverte / administration de médicaments. Au préalable, il a occupé la fonction de Directeur de recherche chez TC Biopharm.

Avant de quitter GSK, Ian travaillait en tant que responsable transversal des découvertes en thérapie cellulaire et génique. Il a été nommé GSK Fellow en 2016 pour l’ensemble de ses contributions au sein de l’entreprise.  Auparavant, il était chef de programme, au sein de GSK Ophthalmology, pour les traitements anti‐VEGF (anti‐vascular endothelial growth factor) via des systèmes à libération prolongée dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) humide, ainsi que pour les anticorps anti‐bêta‐amyloïde dans l’atrophie géographique. Ian a également oeuvré à l’administration de gènes thérapeutiques dans l’oeil par le biais de vecteurs du virus adéno‐associés (AAV) dans la DMLA sèche, dans le cadre d’une collaboration entre GSK et le groupe de recherche de Jim Wilson. Il a remporté deux prix d’excellence scientifique pour ses contributions en ophtalmologie et dans l’administration de Biopharms. Ian a également dirigé le programme de modes d’administration alternatifs de l’initiative Biopharm Vaccine Technology, chez GSK, où il a contribué à l’obtention de plus d’un million de livres sterling de  financement. Il a en outre travaillé pour le Gene Therapy Group à la fin des années 1990, auprès de Glaxo Wellcome. Ian a rejoint le Glaxo Transgenic Group en 1993, à la suite de ses recherches post‐doctorales sur les cellules souches embryonnaires à l’Institut Karolinska, en Suède, et sur l’herpès néonatal HSV‐2 à l’Université de Bristol, en Angleterre.

Le Dr Ian Catchpole est titulaire d’un doctorat en biologie moléculaire et d’un diplôme universitaire en biochimie de l’Université d’Oxford.

Le marché de la thérapie génique (sources : FiorMarkets et Grand View Research)
La thérapie génique a pour objectif de traiter des maladies rares pour lesquelles les options de traitement sont limitées ou inexistantes. Les troubles génétiques sont occasionnés par des mutations génétiques, susceptibles d’altérer la synthèse des protéines. La thérapie génique consiste à introduire un gène sain dans les cellules, afin de permettre une synthèse protéique fonctionnelle. La reconnaissance accrue et la sensibilisation croissante à l’efficacité de la thérapie génique dans le traitement de diverses maladies favorisent l’essor du marché. Le marché mondial de la thérapie génique devrait atteindre 5,5 milliards de dollars d’ici 2026. Parallèlement, le marché mondial de l’ophtalmologie devrait atteindre 43 milliards de dollars d’ici 2026 (selon un rapport publié en avril 2019 par Grand View Research).

À propos d’HORAMA
Nous croyons en la capacité de la thérapie génique à traiter un large éventail de troubles héréditaires. Centrée sur les dystrophies rétiniennes héréditaires, le programme clinique phare d’HORAMA est destiné aux patients présentant des mutations du gène PDE6B, susceptibles d’entrainer une perte progressive de la vue chez l’enfant et l’adulte, conduisant à la cécité. Notre équipe repousse les limites de la thérapie génique en développant des plateformes nouvelle génération, capables d’améliorer l’efficacité du transfert de gènes, de façon à lutter contre diverses formes de maladies.
Pour plus d’information : www.horama.fr